20 Aug 2018

Quelle est l'allure idéale pour une course à pied ?

Allure idéale
Photo Quelle est l'allure idéale pour une course à pied ?

Avant toute compétition, la fixation d'un objectif est de mise. Mais peut-on être sûr de pouvoir y arriver ? Au fur et à mesure des entraînements, vous déterminerez les bonnes tactiques qui vous permettront de l'atteindre, et votre allure idéale se précise.

Se préparer physiquement

Pour atteindre la meilleure performance possible, faire du sport requiert une réelle aptitude physique. Ce qui est valable, non seulement pour la course à pied, mais aussi pour toutes les disciplines sportives.

  • La préparation physique générale ou PPG a pour objectif de développer l'endurance, le renforcement musculaire et la force.
  • La préparation physique spécifique ou PPS intervient après la PPG. Cette dernière est réalisée en vue de la préparation du coureur à une compétition.

Les séances d'entraînement sont focalisées sur les exercices se rapportant à la discipline pratiquée. Pour la course à pied, l'objectif serait, par exemple, d'avoir de belles foulées.

La préparation physique consiste également à se doter des ressources énergétiques nécessaires. Le sommeil est le meilleur moyen de se régénérer, de même qu'une alimentation bien équilibrée ainsi qu'une bonne hydratation. Pour de plus amples informations, nous vous conseillons de vous rendre sur le site d'Iron web.

Améliorer son allure de course

Une belle performance s'acquiert grâce à une bonne gestion de l'allure de course. L'essentiel serait de trouver la bonne vitesse de départ qui permet d'atteindre le chrono idéal.

Il est conseillé par exemple de courir la deuxième moitié de la course, plus vite que la première, et accélérer en fin de course en puisant dans les réserves de ressources. Bien qu'il ne puisse s'agir de la meilleure stratégie, elle permet de mesurer la progression pour l'atteinte de l'allure idéale.

Trouver son allure idéale

Pour que le coureur puisse propulser sa performance, il doit entamer son entraînement en l'état d'endurance fondamentale, état où la fréquence cardiaque est inférieure à 75% de la fréquence cardiaque normale ou FCM.

Celui-ci correspond au moment où le coureur, durant son exercice, n'éprouve aucune difficulté à respirer et utilise à bon escient l'oxygène (filière aérobie) pour lui procurer de l'énergie.

C'est donc, en quelque sorte, l'allure idéale pour un jogging après une séance de compétition. Mais comment peut-on accéder à l'allure de course ? L'allure marathon de 85% de FCM au maximum doit être atteinte progressivement si le corps est bien préparé.

Elle doit être maintenue pour stabiliser le cœur, car au-delà de 85% de FCM, l'apport en oxygène diminue ; le corps produit alors de l'acide lactique, responsable de l'apparition des crampes et contractions musculaires qui peuvent contraindre à arrêter la course.

Une bonne préparation physique permettra donc d'atteindre l'objectif avec une allure idéale qui correspond à un rythme cardiaque régulier et maintenu, même après une heure d'entraînement.

Le triathlon est l'une des disciplines qui exigent le maintien d'une allure course à pied idéale, pour pouvoir tenir bon jusqu'à la fin de l'épreuve et remporter la victoire. Nous vous invitons à vous rendre sur le site d'Iron web, afin de découvrir un peu plus sur le sujet.